Après un concert d’instruments à vent par le trio les Quatr’anches, chorégraphies contemporaines de Dominique Denée nous invitant à la prière et à la participation. L’an prochain, ils reviendront tous: ils sont trop bons.